L’ARS Pays de Loire découvre l’organisation de notre Association !

Invitée dans le cadre d’une réunion de coordination, Jeudi 15 Avril, l’Agence Régionale de Santé est venue découvrir l’organisation de l’association dans ses missions de lutte anti-covid. Faisant écho aux articles que l’on a pu voir ici et là mettant en avant le rôle majeur qu’a pris la Protection Civile du Maine et Loire comme acteur de terrain dans la lutte contre la propagation de la covid-19, Luc Allard – Président de l’Association – n’a pas manqué de rappeler que l’Association de la Protection Civile sur le 49 a été pionnière en France en ce qui concerne la mobilisation des médiateurs « On est les premiers en France ».

Nul doute que l’association s’est rendue aujourd’hui indispensable tant du point de vue opérationnel qu’organisationnel, mettant en avant ses capacités d’adaptation et son aptitude à répondre à de multiples besoins (mobiliser du personnel rapidement, répondre à des exigences rigoureuses de travail, …). Les médiateurs eux-mêmes ont été loués pour leurs compétences, les invités ayant exprimé leur satisfaction à l’égard de ceux qui, sur le terrain, réalisent admirablement leur mission.

Cette rencontre a permis de faire le point sur l’ampleur des moyens mis en œuvre dans la lutte anti-covid, mais surtout sur l’efficacité avec laquelle ces moyens ont été utilisés par chacun des acteurs. A l’image de ce que Luc Allard a mentionné « On a fait le maximum comme si c’était nos deniers », l’association n’a en aucun cas renoncé à ses principes fondamentaux de limitation des dépenses dans le but d’assurer un travail de qualité sans surcoût inutile. A Frédéric Poutrel – Vice Président de la Protection Civile du Maine et Loire – d’ajouter qu’il n’y aurait « pas de renoncement à notre façon de faire ».

Il a également été question du développement futur des missions, notamment la probable création de la quatrième équipe et le programme des missions à venir. La Protection Civile du Maine et Loire, via les chefs de projets Maurice Marie et Christine Girard, ont pu ainsi mettre en avant les difficultés rencontrées, notamment en ce qui concerne l’estimation de l’affluence lors des dépistages populationnels.

L’intérêt mutuel des participants souligne les bonnes relations entretenues par l’association avec les pouvoirs publics, et réciproquement toute la reconnaissance de ces derniers envers l’Association de la Protection Civile du 49 qui apporte selon le Directeur Général de l’ARS « une aide précieuse ».